Connect with us

Economie

Mondial de football 2022 : le Qatar au centre du monde

Le petit émirat s’attend à accueillir entre 1,2 et 1,4 million de supporters pendant toute la durée de la compétition, du 21 novembre au 18 décembre prochain. Pour la première fois de l’histoire, tous les matches se dérouleront dans une seule et même ville, Doha, sur laquelle les projecteurs et les caméras du monde entier seront braqués pendant quatre semaines. C’est aussi l’occasion pour Generation Amazing, une initiative du Qatar pour le développement de la jeunesse et la protection de l’enfance, de se faire connaître.

Publié

on

Qui succédera à la France, championne du monde de football en titre ? Réponse le 18 décembre prochain, au soir de la finale du Mondial et jour de la fête nationale du Qatar. C’est le plus important événement sportif au monde avec les Jeux olympiques, et le plus suivi aussi. Avec plus d’un milliard de téléspectateurs à travers le monde, rivés devant leur écran pour admirer la performance sportive des joueurs, tous les quatre ans, la Coupe du monde de football suscite l’enthousiasme et l’euphorie. Au Qatar, les matches auront lieu dans huit stades différents, dont sept ont été entièrement construits pour l’occasion. L’affluence promet d’être inédite. Les deux aéroports internationaux à Doha vont voir doubler leur nombre de visiteurs. Pas moins de 200 000 personnes y sont attendues quotidiennement pendant les quatre semaines que durera la compétition. La compagnie nationale Qatar Airways va affecter ses appareils en priorité aux 31 nations qualifiées. Dans la population qatarie, la ferveur monte aussi à mesure que l’événement se rapproche, constate Laurent Milliasseau. Le Français est directeur de la restauration et des boissons (food and beverage) au Alwadi Doha – MGallery Hotel Collection, un établissement de 200 chambres dans le centre-ville de Doha: « Les Qataris adorent le foot. Ils sont tous derrière l’achat du PSG. Vous pouvez voir des femmes qataries avec des maillots du Paris Saint-Germain. Ils ont cette passion pour le foot, pour la France et l’Europe en général, donc ça se ressent. Ils sont très excités et je pense qu’ils sont très fiers de recevoir cet événement. »

Une contribution sociétale

Paulette Fortes Sanchez confirme : « Il y a toujours eu cet engouement pour le football. Cela fait dix ans que je suis là, donc je vois l’élan qu’il y a derrière le football. Ce n’est pas comparable à  la France ou  l’Italie, bien sûr, mais il y a une belle histoire du football au sein du Qatar. » La Française mise elle aussi sur le retentissement de ce Mondial 2022. Elle dirige les opérations de Generation Amazing (GA), une initiative humanitaire et sociale du Supreme Committee of Delivery and Legacy, lui-même en charge de l’organisation de la Coupe du monde 2022. Diplômée de l’ESG Paris, son rôle est essentiel pour mettre en œuvre la stratégie afin d’utiliser le pouvoir transformateur du foot à des fins sociales et humanitaires.« On est présents dans une trentaine de pays à l’heure actuelle, détaille la Française, je m’occupe de mettre en place les partenariats avec les différentes ONG et les ministères, au Qatar et à l’étranger. Je suis chargée aussi de tout ce qui est gestion des budgets, des contrats dans l’opérationnel, au niveau du programme. » Polyglotte, son expérience internationale accompagne le déploiement du programme à travers les continents. Generation Amazing était une promesse faite par le Qatar en 2010 lors l’attribution de la Coupe du monde 2022 ayant pour mission une contribution sociétale, plus principalement en développant la jeunesse au Qatar et au-delà de ses frontières. « Notre objectif premier est d’aider la jeunesse dans un développement plus sain et plus équilibré, explique Paulette Fortes Sanchez, de briller avec un côté sportif et éducatif. »

Communauté afghane

GA a aussi une action essentielle dans l’humanitaire, avec notamment des missions conjointes avec le ministère des Affaires étrangères du Qatar. Ainsi, lorsque la communauté afghane a transité via Doha lors des évacuations après le retour des talibans dans le pays et du pont aérien qui l’a accompagné, un centre sportif et éducatif a été mis en place au Qatar et des matchs organisés pour l’équipe de football afghane. L’un d’entre eux ayant lieu au sein du Stade Khalifa, l’un des huit stades de la coupe du monde 2022. En résumé, GA utilise le pouvoir de transformation du football à des fins sociales et humanitaires en lien direct avec la Qatar National Vision 2030 et les objectifs de développement durable des Nations Unies. À ce jour, GA a construit une trentaine d’infrastructures sportives, son programme éducatif est présent dans une trentaine de pays à travers quatre continents, et plus de 750 000 jeunes personnes en ont bénéficié. « On utilise vraiment le football comme outil de développement social, poursuit-elle. Nous travaillons notamment avec les ministères de l’Éducation et de la Jeunesse, un certain nombre d’écoles aussi au Qatar, dans la région et à l’étranger. On a des partenariats avec des grandes entités footballistiques comme CONCACAF [Confédération de football d’Amérique du Nord, d’Amérique centrale et des Caraïbes, ndlr], Qatar Football Association bien sûr, AFC [Confédération asiatique de football] aussi. On traite aussi avec la FIFA et la FIFA Foundation. ». Née en région parisienne, elle a grandi dans une famille fan de football, auprès d’un père entraîneur, d’oncles joueurs amateurs et de trois cousins footballeurs professionnels. Expatriée au Qatar depuis l’été 2012, elle allie désormais sa passion pour le football et pour le développement social de la jeunesse.

 

> La fondation FIFA s’engage avec Generation Amazing et la Fondation du Qatar

Deux protocoles d’accord ont été signés en mars dernier. Le programme Football for School de la Fondation FIFA proposera des activités en partenariat avec Generation Amazing et la Fondation du Qatar.

Menée en collaboration avec l’Unesco, cette initiative vise à contribuer à l’éducation, au développement et à l’émancipation de près de 700 millions d’enfants de par le monde. L’objectif est aussi de rendre le football plus accessible aux filles et aux garçons du monde entier, en intégrant la pratique du football au système scolaire. « Nous partageons un même but et une même responsabilité, exercer une influence positive sur la société grâce au pouvoir du football, s’est félicité le jour de la signature le président de la FIFA Gianni Infantino. Ces trois organisations ont fait du sport un outil privilégié pour s’adresser directement à la nouvelle génération. Nous avons hâte de travailler ensemble sur de nombreux projets au cours des prochains mois. » Le programme Football for Schools utilise une application numérique qui propose de nombreux modules d’entraînement pour aider les professeurs d’éducation physique, les entraîneurs et les parents à gérer les activités proposées dans le cadre scolaire et en dehors. La Fondation du Qatar et Generation Amazing ont largement contribué aux contenus consacrés à l’inclusion et au développement durable. Les premiers proposent des conseils pour améliorer l’accessibilité du programme, tandis que les seconds dispensent des informations sur le concept « d’éducation régénérative ». Le programme Football for Schools, qui s’inscrit dans le cadre des Objectifs de développement durable des Nations unies, a été lancé au milieu de l’année 2019 à Porto Rico et au Liban. La Fédération qatarienne de football et le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur ont joué un rôle essentiel dans la transposition de cette initiative au Qatar.

> Aller plus loin :

Le site de Generation Amazing : www.generationamzing.qa

Réseaux sociaux : @GA4good

Continue Reading
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Advertisement

Newsletter

Populaire