Connect with us

Vie pratique

Ce qui change pour les expatriés après l’annonce du président de la République française

Face à la progression du variant Delta sur le territoire français, comme dans le reste du monde, Emmanuel Macron a annoncé lundi, de nouvelles restrictions plus strictes. Des mesures qui auront un impact sur les vacanciers ou Français résidents au Qatar .

Publié

on

Ce qui change pour les expatriés après l’annonce du président de la République française

La reprise des contaminations, ainsi que la menace d’une quatrième vague à l’automne ont poussé le chef de l’Etat Français dans son allocution télévisée prononcée lundi 12 juillet à 20 heures, à concentrer son allocution sur la situation sanitaire, ayant des répercussions sur les vacanciers ou expatriés qui se rendront en France.

Fin de la gratuité des tests PCR à l’automne, les Français de l’étranger exemptés

Les tests PCR deviendront payants à l’automne, sauf prescription médicale, a annoncé le président de la République, « afin d’encourager la vaccination plutôt que la multiplication des tests ». La date précise de la mise en place de cette mesure n’a cependant pas été communiquée. Il en coûtera 43,89€ pour un test PCR et 25€ pour un test antigénique.

Mais bonne nouvelle, selon un tweet de, Jean-Baptiste Lemoyne, le secrétaire d’Etat aux Français de l’étranger, « Les Français de l’étranger continuent de bénéficier de tests PCR et antigéniques gratuits à la différence des non-résidents nonnationaux pour qui ils sont devenus payants ».

Si le gouvernement a confirmé l’obligation vaccinale pour « les personnels soignants et non-soignants des hôpitaux », le président de la République « fais le choix de la confiance » et écarte la vaccination obligatoire de la population française.

Extension du pass sanitaire

Jusqu’alors obligatoire pour les discothèques et événements de plus de 1000 personnes, le pass sanitaire va être étendu sur tout le territoire pour les « lieux de loisir et de culture » rassemblant plus de 50 personnes dès le 21 juillet. Il faudra montrer patte blanche pour les transports longue distance, tel que les trains et avions, dès le début du mois d’août à partir de 12 ans.

Cependant, le flou règne encore concernant les expatriés qui ont été vaccinés en dehors de l’Union européenne, car certains n’ont pas été vaccinés par l’un des vaccins homologués ou les certificats ne sont pour l’instant pas reconnu par les autorités européennes. Il est donc demandé de présenter un test PCR négatif ou antigénique de moins de 48 heures pour accéder à certains lieux.

Mardi soir, le ministre français de la Santé, Olivier Véran, a annoncé que les enfants âgés de 11 ans doivent disposer d’une preuve de test négatif pour entrer en France, mais ils ne devront pas fournir de pass sanitaire une fois sur le territoire, pour accéder aux lieux concernés.

Les contrôles aux frontières seront renforcés

Les contrôles aux frontières seront renforcés, « dès cette semaine (…) pour les ressortissants en provenance des pays à risque, avec un isolement contraint pour les voyageurs non vaccinés », a fait savoir le chef de l’Etat.

Tout Français ainsi que son conjoint et ses enfants peuvent rentrer en France sous réserve du respect des règles sanitaires en vigueur. En effet, une classification des pays a été définie sur la base des indicateurs sanitaires. Il existe donc trois catégories de pays / territoires, (listes à retrouver sur www.gouvernement.fr/info-coronavirus).

Chaque voyageur est soumis au régime des motifs impérieux, variant selon la classification du pays dont il provient.

Les expatriés provenant d’un pays de catégorie 1 ont  l’obligation de présenter :

  • soit la preuve d’un parcours vaccinal complet avec l’un des vaccins reconnus par l’agence européenne des médicaments.
  • soit le résultat négatif d’un test PCR ou d’un test antigénique (TAG) réalisé moins de 72 heures avant le départ, et moins 48h pour la catégorie 2 et qui feront aussi l’objet d’un test antigénique obligatoire à l’arrivée.

Par dérogation, cette obligation ne s’applique pas aux :

  • déplacements des résidents des bassins de vie frontaliers dans un rayon de 30 km autour de leur domicile pour une durée inférieure à 24 heures ;
  • déplacements professionnels dont l’urgence ou la fréquence est incompatible avec la réalisation d’un tel test ;
  • déplacements des professionnels du transport routier dans l’exercice de leur activité.

Les personnes souhaitant bénéficier de l’une des exceptions mentionnées ci-dessus doivent se munir d’un document leur permettant de justifier du motif de leur déplacement.

Concernant les voyageurs provenant des pays classé en catégorie 3, ils sont en mesure d’apporter la preuve d’avoir reçu la totalité des doses prescrites pour l’un des vaccins reconnus par l’agence européenne des médicaments, ne sont pas soumis au régime des motifs impérieux. Ils devront présenter à l’embarquement, un justificatif de statut vaccinal, le résultat négatif d’un test PCR réalisé moins de 72h avant le vol ou d’un test antigénique (TAG) réalisé moins de 48h avant le vol ainsi qu’une déclaration sur l’honneur attestant d’une absence de symptômes d’infection à la covid-19 et de contact avec un cas confirmé de covid-19 .

Si le test est positif ou si les voyageurs qui ne sont pas en mesure d’apporter la preuve d’avoir reçu la totalité des doses prescrites pour l’un des vaccins reconnus par l’agence européenne des médicaments seront soumis à une quarantaine obligatoire de 10 jours.

Pour ce qui concerne la quarantaine à l’arrivée en France, ils devront s’engager à respecter un auto-isolement de 7 jours. Pour voyager vers la France, depuis ces pays, vous devrez par ailleurs compléter et avoir sur vous ces documents avant l’embarquement

À défaut de présentation de ces documents, l’embarquement sera refusé et vous serez reconduit à l’extérieur des espaces concernés.

Plus d’information sur le site du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

Si vous souhaitiez vous rendre en Martinique ou à la Réunion, sachez que face à la recrudescence de l’épidémie, l’état d’urgence sanitaire est déclaré, et qu’un couvre-feu est instauré.

Continue Reading
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Populaire